Vincey – Les Merveilleuses et Insolites

Vincey

 

 

D’argent au chou de sinople soutenu par une divise
abaissée d’or posée sur une terrasse de gueules, à trois usines d’argent à dextre, et au village de même à senestre, brochant sur le tout.

Nom des habitants : Vincéens, Vincéennes ou Vinceyiens, Vinceyiennes

Altitude : 290 mètres

 

Blason : Le chou représente la culture traditionnelle de la commune. Les trois
usines font référence aux anciennes industries d’électricité, de métallurgie et de coton. Le village représente la population rurale, celle-ci étant unie à la population ouvrière.


Description historique

Vincey a une origine attestée assez ancienne. En effet, on a trace en l’an 708 d’une transaction de la localité entre le comte local Vulfoadus
et l’évêque de Metz.

Aux alentours de l’an mil, Vincei comprenait une église accompagnée d’une vingtaine d’habitations et dépendait des chanoinesses
d’Epinal, un ordre  religieux féminin très puissant.

 

Vers 1780, la principale activité du village était la dentelle ; l’osier, la vigne et le chou à choucroute venant compléter le tableau des
activités traditionnelles locales.

 

L’industrialisation, avec notamment la fameuse filature érigée fin XIXème, la centrale électrique vers 1906, ou encore la
métallurgie localement appelée
les Tubes en 1920,
apporta un essor indéniable à la communauté.
  Malheureusement, le mouvement de désindustrialisation généralisé précipite la fin de la filature et le déclin des autres
activités. 

 


Légende, tradition ou personnage remarquable

La Justice 

 Entre Vincey et La Laumont plus au sud, se trouve un lieu-dit la Justice.
S
elon la tradition, c’est là où avaient lieu les exécutions. A la fin du XIXème siècle, on mentionnait encore un espace dépourvu d’arbres au Bois des Chênes, matérialisant l’emplacement du
lieu.


Monuments / patrimoine

Le musée militaire 

 Le musée fut créé en 1976. Il est implanté depuis 1988 dans les anciens bâtiments de
la filature.

Celui-ci n’est pas dévolu à une thématique ou une époque en particulier. On peut y voir
l’évolution des équipements militaires de 1914 jusqu’à la guerre du Golfe : cinq pièces dévoilent 100 mannequins équipés, et une collection d’armes réglementaires Françaises, Anglaises,
Américaines et Allemandes. En 2003, une salle supplémentaire est inaugurée, présentant munitions et explosifs des adversaires des deux grands conflits mondiaux, ainsi que les objets personnels du
Général de Castelnau, vainqueur de la bataille du Grand Couronné en 1914, épargnant Nancy de l’occupation allemande.

 Enfin, une collection de véhicules militaires complète l’ensemble
d’exposition.

Chapelle Notre-Dame-de-Pitié

 La chapelle, construite de 1844 à 1854, symbolise l’emplacement de la première
église, détruite pendant la Guerre de Trente Ans (1618-1648). Cette dernière était plus grande que l’église actuelle, car elle accueillait également les paroissiens d’Essegney et Langley, ceux-ci
traversant alors la Moselle à gué. La pierre sur la berge symbolisant l’arrivée à Vincey se trouve aujourd’hui au musée d’Arts ancien et contemporain d’Epinal.

 

L’église Saint-Etienne 

 

L’église fût construite en 1730-1734, grâce, en partie, à la vente des terres laissées à
l’abandon par le duc de Lorraine François III, elle contient notamment un confessionnal orné du XVIIIème siècle, singulier par sa hauteur de 5 mètres, et deux statues d’autel classées : une
de la Vierge et une de Saint-Nicolas, également du XVIIIème siècle.



  • Défiler vers le haut